Francesc Macià 10
Un chef-d’œuvre réimaginé

Situé dans l’un des principaux quartiers des affaires de Barcelone, dans une partie privilégiée de l’avenue Diagonal, se trouve le bâtiment Winterthur, connu comme ça parce que pendant des années ce fut le siège de cette compagnie d’assurances.

L’espace, qu’à l’époque hébergeait huit étages à usage de bureaux, a été transformé en un bâtiment de logements luxueux par le prestigieux architecte brésilien Marcio Kogan avec la collaboration de José Caireta, cofondateur de Squircle Capital, une prestigieuse société internationale d’investissement, promotrice du projet et chargée de la décoration intérieure en partenariat avec le propre cabinet.

L’immeuble fut originellement construit par l’architecte suisse Marc-Joseph Saugey dans les années 60, contemporain de Le Corbusier, et fait partie de l’un des rares bâtiments de style Bauhaus de Barcelone. Sa moderne façade courbe, emplie de vitres et couverte d’éléments dits « sourcils », n’était pas insignifiante à l’époque dans un milieu de bâtiments majestueux de fin du XIXe siècle et début du XXe siècle.

Francesc Macià 10 a été conçu et structuré par Marcio Kogan et son équipe d’architectes, afin d’offrir une expérience de luxe comme celle des hôtels de cinq étoiles les plus importants du monde, notamment dans un environnement privé et résidentiel.

L’immeuble se compose de dix étages, avec sept habitations équipées de 600 mètres carrés et un attique à deux étages de 900 mètres carrés dotés de quatre chambres, quatre salles de bain, une cuisine et des vues spectaculaires sur la ville.

D’autres commodités offertes sont les installations de stockage privé, un stationnement sécurisé pour six voitures et une motocyclette par résidence, une piscine de 20 mètres, une salle de sport de pointe, deux salles de traitements privés avec un salon de beauté et de massages, un sauna et un bain de vapeur.

À l’intérieur de chaque habitation est d’autant plus important le bois de noyer américain qui devient l’élément moteur et qui orne les murs de chaque pièce, privée ou commune.

Martínez Otero Contract a eu le privilège de participer au projet en fournissant et installant tous les panneaux et éléments du mobilier, fabriqués en bois de noyer américain.

Il convient de souligner le lit et la commode dessinés par studiomk27 de Marcio Kogan et entièrement fabriqués par Martínez Otero Contract. Il en va de même pour la tête de lit de la chambre principale, qui se prolonge sur le mur pour créer un coin bureau suspendu.

Le noyer américain se chevauche avec d’autres finitions comme le marbre Estatuario, Carrara, Bamboo et Negro Marquine, la pierre Basaltina Romana — sur le sol — et le laiton, ainsi que certaines références de mobilier exclusives.